Tatouage tribal

| 24 janvier 2012 | 1 commentaire

Le tatouage tribal

tatouage tribal

Le tatouage tribal représente malheureusement une grande partie des effets pervers du tatouage.
Aujourd’hui quelque peu méprisé et / ou moqué par une partie des adeptes du tatouage, le style tribal est désormais largement synonyme de pratique désuète voire ratée.
Tout le monde a en tête l’image d’un tatouage tribal réalisé dans le bas du dos d’une demoiselle ou sur le biceps d’un jeune homme, sans aucune saveur et particulièrement mal réalisé.

La démocratisation de ce style et l’énorme engouement qui s’en est suivi il y a quelques années a malheureusement incité bon nombre de tatoueurs amateurs à piquer n’importe quels motifs tribaux sur leurs clients sans se soucier ni de leur réalisation, ni de leur symbolique.

Le style tribal est pourtant la plus ancienne forme d’art corporel du monde et sa symbolique n’est pas à prendre à la légère.

De l’origine du style de tatouage tribal

Né il y a plusieurs milliers d’années, le tatouage tribal est la plus ancienne forme d’art corporel connu du monde. En Polynésie, celui-ci revêt une forme extrêmement élaborée, faite de motifs géométriques complexes et reflétant le pouvoir cosmique de celui qui l’arbore.

En effet, que cela soit chez les peuples maoris, au sein des îles Samoa ou en Polynésie, le tatouage tribal est étroitement lié aux valeurs qu’il véhicule.
Chez les Samoan,  le tatouage témoigne ainsi de la lignée, de l’ordre de naissance mais aussi de la place dans la tribu de celui qui l’arbore.
Chez les Maori, le tatouage servait à signifier son rang mais également si l’on était un ennemi ou un ami.

La démocratisation du tatouage tribal

Leo Zulueta fait parti des premiers artistes tatoueurs à avoir démocratisé la pratique du style de tatouage tribal en Occident.
Après en avoir étudié les spécificités et les symboliques, sur les conseils du célèbre Ed Hardy, celui-ci se lance dans un procédé de customisation du style tribal traditionnel.
Grâce à son travail de customisation, Leo Zulueta va ainsi permettre à l’esthétique occidentale de mieux appréhender les codes du tatouage tribal.

Il va malheureusement également en perdre la symbolique. Toute une nouvelle génération de tatoueurs se réclamant du tribal vont ainsi peu à peu délaisser la partie traditionnelle de ce style au profit d’une pratique simpliste, facile à reproduire et à décliner.

Le renouveau du tatouage tribal

De nos jours, l’engouement à ce style a largement diminué, ce qui permet à ses aficionados de retrouver une véritable pratique traditionnelle.
Les vrais professionnels de ce style continuent ainsi de développer cette tendance en mettant de côté les effets négatifs de la sur médiatisation.

Quelques exemples de tatouage de style tribal 

Tatouage tribal

Tatouage tribal

Tatouage tribal

Tatouage tribal

Tatouage tribal

Tatouage tribal

Tatouage tribal

Tatouage tribal

Quelques spécialistes du style tribal

Daniel Dimattia : http://calypsotattoo.com/
Colin Dale : http://www.skinandbone.dk/
Jacqueline Spoerlé : http://www.corazontattoo.ch/

Mots clés associés à cet article:

  • tatouage tribal
  • tatouage tribal homme
  • tatouage homme tribal
  • tattoo tribal homme
  • tatouage facile a reproduire
  • style de tatouage homme
  • tatouages tribal
  • old school tattoo signification
  • tatouages stylés
  • tatouage tribal tout le bras

Categorie: Les styles

A propos de l'auteur ()

Fondé à la rentrée 2012, Culture-Tatouage.com est le nouveau portail de référence sur la pratique francophone du tatouage. Dédié autant aux novices qu'aux inconditionnels du tatouage, Culture-Tatouage.com souhaite proposer toutes les informations utiles sur le monde du tatouage.

Commentaires (1)

Trackback URL | Comments RSS Feed

Sites That Link to this Post

  1. Dimitri HK : rencontre et interview pour Culture Tatouage | 1 mars 2012

Répondre